"La construction sociale des identités", séminaire d'équipe Sophiapol 2009-2010



La question de l'identité est devenue une question centrale des débats en philosophie morale et politique contemporaine : elle renvoie aussi bien aux revendications des minorités culturelles et aux politiques publiques qui doivent leur répondre, qu'aux revendications féministes exigeant des transformations dans les dispositions collectives et dans les logiques institutionnelles qui les expriment et les reproduisent. On la trouve également soulevée par le débat proprement social, relatif au statut du travail et aux formes d'intégration sociale ainsi qu'aux différentes revendications statutaires qui lui sont liées. Enfin, dans un contexte global d'affaiblissement des mécanismes institutionnels d'assignation sociale des identités, la question de la construction de l'identité individuelle a été posée sur de nouvelles bases. Le séminaire 2009-2010 du Sophiapol se propose d'interroger la notion d'identité, collective et individuelle, en mettant l'accent sur les enjeux épistémologiques qui entourent son usage et traversent les débats qui y sont relatifs. Il vise plus particulièrement à interroger les approches constructivistes de l'identité, leurs déclinaisons et leurs implications politiques dès lors qu'il s'agit d'analyser et de répondre aux revendications sociales et politiques qui mettent en leur centre une telle catégorie. Le séminaire entend interroger et évaluer les apports et les limites de ces différentes approches en faisant intervenir des chercheurs issus de plusieurs disciplines (philosophie, économie, sociologie politique, sociologie du travail) de manière à ce qu'ils éclairent les usages de la catégorie d'identité dans leur champ disciplinaire, en lien avec leurs hypothèses quant aux modalités de construction des identités professionnelles, culturelles, nationales ou de genre.

Organisation et contacts

Marie Garrau (ATER - Université Paris Nanterre/doctorante au Sophiapol), Christian Lazzeri (Professeur de philosophie - Université Paris Nanterre/co-directeur du Sophiapol) et Alice Le Goff (ATER - Univ. Versailles-Saint Quentin/ chercheuse associée au Sophiapol).
Pour toute information, vous pouvez contacter Marie Garrau (mgarrau@parisnanterre.fr) ou Alice Le Goff (alicemlegoff@yahoo.fr).

Programme

23 octobre, 10h30-12h30 : séance d'introduction. A propos du constructivisme
(Ch. Lazzeri, A. Le Goff, M. Garrau). Bâtiment D, salle 201b.

11 décembre, 10h30-12h30 : Claude Dubar (Laboratoire Printemps, CNRS)."Penser l'identité par ses crises". Salle à préciser.

8 Janvier, 10h30-12h30 : Vincent de Gaulejac (Laboratoire du Changement
Social, Université Paris VII). "Le sujet confronté à l'idéologie de la réalisation de soi-même". Bâtiment D, salle 201b.

Vendredi 19 mars, 14h30-16h30 : Christian Lazzeri (Sophiapol / Université Paris Nanterre) : « Alessandro Pizzorno : Rationalité, reconnaissance, identité ». Bâtiment D, salle 201b.

Vendredi 9 avril, 14h30-16h30 : Vincent Descombes (CRPRA/EHESS) : « L'objet formel de la reconnaissance : qu'est-ce qui est en jeu dans un combat pour la reconnaissance? ». Bâtiment D, salle 201b.

Lundi 3 mai, 14h30-16h30 : Fabrice Tricou (EconomiX / Université Paris Nanterre) : « De la philosophie sociale à l'économie politique : la question de l'autorégulation marchande », Bâtiment D, salle 201b.

Jeudi 6 mai, 14h30-16h30 : Stéphane Dufoix (Sophiapol / Université Paris Nanterre) : « Mystère et ministère : le débat sur l'identité nationale française depuis 2007 ». Salle à confirmer.

Lundi 31 mai, 16h-18h : Olivier Favereau (EconomiX / Université Paris Nanterre) : « L'homo economicus, l'économie des conventions et la théorie de l'identité sociale ». Salle D201b.

 

Mis à jour le 24 mai 2017