Margot Verdier

Docteure en sociologie
Contact

Domaines de spécialités


 

• Théorie sociale générale et théorie politique.
• Sociologie des mouvements sociaux.
• Processus de formation et diversité des formes du commun.
• Engagement politique et déontologie de la recherche scientifique.
• Méthodes d’enquête qualitatives (ethnographie, analyse sémantique, travail d’archives, cartographie).

Thèse soutenue


« La perspective de l’autonomie. La critique radicale de la représentation et la formation du commun dans l’expérience de l’occupation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ».

Thèse soutenue le 14 mai 2018 à l'Université Paris Nanterre

Jury : Florence Bouillon, Patrick Cingolani (rapporteur), Stéphane Dufoix (directeur), Geoffrey Pleyers (rapporteur), Geneviève Pruvost, Yves Sintomer (président).

Résumé : « Le mouvement d’occupation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes milite depuis 2009 aux côtés des associations citoyennes et des paysan-ne-s en lutte pour la préservation du bocage menacé par la construction d’un aéroport international. L’organisation sociale de la « Zone d’Autonomie Définitive » repose sur le refus de la séparation du domaine légitime de la délibération, une critique radicale de la représentation qui se prolonge dans une perspective d’émancipation. Cette thèse de sociologie politique explore les effets de la perspective de l’autonomie sur la formation de l’« être-en-commun » des occupant-e-s qui se manifeste dans les formes qu’ielles donnent à leurs processus de socialisation, à leurs échanges économiques et cognitifs, à leurs procédures de décision, aux rapports de pouvoir qui les distinguent et à leurs pratiques de justice. Elle s’appuie sur une enquête ethnographique d’un an (2013-2014) qui m’a permis de confronter les représentations et les pratiques des occupant-e-s à une analyse théorique des modalités de matérialisation d’autres possibles. En réintroduisant une activité de sens dans la théorie des formes sociales que la sociologie des réseaux sociaux emprunte à Georg Simmel, cette thèse souhaite contribuer aux efforts opérés par la science sociale anarchiste pour déconstruire le « préjugé gouvernemental », la croyance en la nécessité d’un ordre et d’une direction. A travers l’étude des controverses qui animent la vie quotidienne des occupant-e-s, j’insiste ainsi sur l’irréductibilité d’un ensemble de tensions qui façonnent une vie sociale fondée non pas contre la différenciation individuelle, mais contre la logique d’intégration qui l’empêche ».
 

Formation



Octobre 2012 – mai 2018 : Doctorante contractuelle au laboratoire SOPHIAPOL (Université Paris-Nanterre). Thèse dirigée par Stéphane Dufoix, « La perspective de l’autonomie. La critique radicale de la représentation et la formation du commun dans l’expérience de l’occupation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ».

2011-2012 : Master 2 Économie et Société, parcours sociologie historique du politique (mention très bien).

Magistère de Science Sociale et Historique (mention bien).

Mémoire de recherche codirigé par Patrick Cingolani et Didier Musiedlak : « Les conjonctures de Diogène. Individualisation et individualisme dans la genèse du mouvement squat néerlandais 1964-1980 » (mention très bien).

2009-2010 : Licence 3 Sociologie Politique mineure histoire (mention bien).

Publications



Articles :

« « Une lutte en zones. » L’occupation illégale et la production de l’espace à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, France », in Bretones-Esteban (María Trinidad)(ed.), Anuario del conflicto social, n°6, Barcelone, Universitat de Barcelona, 2016, pp.61-89.

Chapitres d'ouvrages collectifs :

« « Zad News. » The occupation of Notre-Dame-des-Landes narrated through its weekly newspaper », in Squatting Everywhere Kollective (ed.), Fighting for our Spaces, Fighting for our Lives, en cours de publication.

« La normalisation des squats. Le rôle de la Convention d’occupation précaire dans les mutations de l’organisation sociale de l’association Curry Vavart », in Felici (Isabelle) (dir.), Pratiques collectives, pratiques du collectif, Ateliers de création libertaire, en cours de publication.

« Situationnism and its Influence on French Anarchist Squats », in Moore (Alan), Smart (Alan) (ed.), Making Room : Cultural Production in Occupied Spaces, Other Forms and the Journal of Aesthetics and Protests, 2015, Los Angeles, p.220-224.


Communications



3 juillet 2017 : « Fragmenter la totalité du pouvoir. Représentations et pratiques de l’occupation à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes », Congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS) – Sociologie du pouvoir et pouvoir de la sociologie, Université d’Amiens, RT 21, 3-6 juillet 2017.

11 juillet 2016 : « « Against the airport and its world ». Autonomie(s) in the ZAD of Notre-Dame-des-Landes », Forum of the International Association of Sociology (ISA) – The Future they want, University of Vienna, RC7-47, 10-14 juillet 2016.

10 juillet 2016 : « The transgression of the normative frame. The reception of individualization and the relationship to formal rules in two French squats », Forum of the International Association of Sociology (ISA) – The Future they want, University of Vienna, RC09, 10-14 juillet 2016.

9 mars 2016 : « La normalisation du squat. Le rôle de la Convention d'Occupation Précaire dans les mutations de l'organisation sociale au Shakirail », colloque international Pratiques collectives/Pratiques du collectif, Université Montpellier 3, 9-11 mars 2016.

30 juin 2015 : « Zaddiste(s). Subjectivité individuelle, conflictualité et organisation sociale à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes », Congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS) – La sociologie une science contre nature ?, Université de Versailles Saint-Quentin en Yveline, RT 21-3, 29 juin-2 juillet 2015.

19 juin 2015 : « La frontière hétérotopique. Apparences et réalités des systèmes d'ouverture et de fermeture d'un squat artistique français », colloque Espaces et moments autres. Hétérotopies : concepts, terrains et usages (coorganisé avec Combessie (Philippe), Deschamps (Catherine), Giraud (Colin), Le Bihan (Yann), Nayak (Lucie), Segré (Gabriel)), Université Paris-Nanterre, 18-20 juin 2015.

7 mai 2015 : « Coopération et conflictualité dans les squats anarchistes. Le processus de socialisation à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes », colloque Pensée systémique complexe et relationnelle, Université Laurentienne de Sudbury, Ontario, Canada, 7-8 mai 2015.

10 mars 2015 : « Espaces d'anarchie », séminaire de l'école doctorale EOS, École des Mines de Paris.

10 février 2015 : « Engagement et distanciation. Gérer l'implication émotionnelle du chercheur sur le terrain », séminaire Méthodologie de la recherche en sciences sociales, EHESS Paris.

22 février 2014 : « 'Tritons crêté-e-s contre béton armé'. Les dynamiques identitaires au village occupé de Notre-Dame-des-Landes », colloque Penser l’Émancipation, Université Paris Ouest Nanterre, 19-22 février 2014.

7 février 2014 : « Gérer les temps du terrain », 2nd journée du SOPHIAPOL, Université Paris Ouest Nanterre.

20 mars 2013 : Aguillera (Thomas), Hédiman, Verdier (Margot), coorganisation et coprésentation du débat « Squats and institutionalization : the great debate », Science-Po Paris, séminaire du SQuatting Europe Kollective, 20 mars 2013.

28 février 2013 : Verdier (Margot), Schuhmann (Maurice) , « Past and Present of Anarchism in France »/« Vergangenheit und Gegenwart Anarchismus in Frankreich », Baiz, Berlin, Allemagne.

6 octobre 2012 : Schuhmann (Maurice), Verdier (Margot), coprésentation de l'exposition « Etienne de la Boétie : contre la servitude volontaire, discours sur la chute des tyrans », en collaboration avec l'Anti-Kriegs Museum de Berlin, Le Maldoror.


Enseignements



2014-2015 : Université Paris-Nanterre.
TD « Problématiques sociologiques : stratification sociale et mobilité sociale » (48 heures, L1).
TD « Sociologie qualitative » (12 heures, L1).
TD « Révisions transversales » (6 heures, L1).

2013-2014 : Université Paris-Nanterre.
TD « Introduction à la sociologie politique » (36 heures, L2).
TD « Atelier de lecture : méthodologies pour l'analyse et la critique des discours scientifiques » (24 heures, L1).

03 janvier-16 juin 2012 : Université Paris-Nanterre.
Tutorat première année de sociologie (24 heures, L1).


Intervention dans les médias



17 mai 2018 : « Territoires d’exception (4/4). Du Rojava à la Zad, l’autogestion en partage », émission Cultures Monde, France Culture.


Exposition



22 janvier-15 février 2015 : « Histoire et mémoires du Shakirail. Individus, collectif, espace et objets », Paris, le Shakirail.


Langues



Anglais, niveau C1.

Espagnol, niveau B1.



Mis à jour le 19 juin 2018