• Séminaire / Formations,

L'autre Théorie critique

Publié le 8 janvier 2020 Mis à jour le 19 mars 2020

Séminaire organisé par Camilla Brenni (Université de Strasbourg) et Vincent Chanson (Université Paris Nanterre)

Date(s)

du 23 janvier 2020 au 5 juin 2020

Lieu(x)
Bâtiment W (Max Weber)

Ce séminaire de recherche entend revenir sur quelques figures oubliées de la Théorie critique. L'histoire de la Théorie critique est difficile à appréhender tant il s'agit de distinguer l'histoire de l'Institut de recherche sociale de celle de la Théorie critique et de ses multiples projets, auteurs, oeuvres, qui ne sont pas non plus à confondre avec l'histoire de « l'École de Francfort ». Cette histoire est difficile à écrire en ce sens qu’elle doit recomposer une trajectoire collective et fragmentée, entre exil et séparation, entre marginalité et consécration. C'est donc bien d’un héritage disputé qu’il s’agit, d'une histoire fondamentalement polysémique et plurivoque ; certains auteurs y seront essentiels, d'autres moins convoqués, voire ignorés.
Ici, « l'Autre Théorie critique » renvoie aussi bien aux théoriciens marginalisés par l'Institut lui-même qu'à ceux difficilement classables sous le dénominatif « École de Francfort ». Il s'agit là moins d'auteurs mineurs que d'auteurs hétérodoxes, dont nous essaierons de comprendre la spécificité, ainsi que le contexte historique dans lequel ils ont pu s’inscrire. Nous chercherons ainsi à écrire l'histoire de la Théorie critique à rebrousse-poil pour en comprendre un autre héritage possible. Des figures comme Sohn-Rethel sont restées tout au long de leur vie théorique aux marges matérielles de l'Institut dirigé par Horkheimer, mais n'en sont pas moins fondamentales pour comprendre les développements de certaines hypothèses centrales de la Théorie critique. Ou encore d'autres héritiers et étudiants d'Adorno, comme Hans-Jürgen Krahl ou Kluge, qui sont restés, tout au long de la deuxième moitié du XXe siècle, dans l'ombre institutionnelle et théorique de Habermas. Si, en suivant une lignée convenue, qui va de Horkheimer jusqu'à Honneth, l'on peut parler d'un tournant « postmarxiste » (Raulet 2008) de la Théorie critique qui débute avec la publication d'Après Marx (1976), il est aussi possible de retracer le parcours d'un « courant chaud » de la Théorie critique qui naît avec le mouvement étudiant de 68, via l'influence d'Adorno et de Marcuse, et la relecture des oeuvres de Korsch et Lukács. À l'encontre d'une histoire linéaire dans laquelle héritages et successions semblent s'accomplir de manière unilatérale, nous chercherons plutôt à souligner les points de ruptures, les désaccords internes et les rapports de force au sein cette autre histoire de la Théorie critique.

Programme


23 Janvier – Alfred Sohn-Rethel séance reportée
Bâtiment Max Weber, Salle de séminaire 2, 16H –18H

- Olivier Schlaudt et Françoise Willmann
"Alfred Sohn-Rethel : compléter Marx par une épistémologie matérialiste"

28 Février – Alfred Schmidt
Bâtiment Max Weber, Salle de séminaire 1, 17H –19H

- Agnès Grivaux et Timothée Haug
"Schmidt et le concept de nature : d’Adorno à Marx"
- Camilla Brenni
"Geschichte und Struktur d’Alfred Schmidt : une non-réception à double sens"

19 Mars – Hans-Jürgen Krahl          Attention : séance annulée
Bâtiment Max Weber, Salle de séminaire 1, 17H –19H

- Andrea Cavazzini
"Entre Lénine et Adorno. H.-J. Krahl entre Théorie critique et militantisme"
- Lea Gekle
"Krahl et la Théorie critique"

15 Avril – Journée d’étude « L’autre Théorie critique »
Université de Strasbourg

30 Avril – Neue Marx-Lektüre
Bâtiment Max Weber, Salle de séminaire 1, 17H –19H

- Vincent Chanson
"Une lecture adornienne de la critique de l’économie politique : retours sur les origines
de la Neue Marx-Lektüre"
Répondant : Kolja Lindner

7 Mai – Refoulement de l’esthétique
Bâtiment Max Weber, Salle de séminaire 1, 17H –19H

- Christophe David
"« Au fond, je suis un assistant de la Théorie critique, qui est un grand jardin où l’on trouve Adorno, Benjamin, Horkheimer… » : esquisses pour un portrait d’Alexander Kluge en théoricien critique"
- Fred Lyra
"La critique littéraire de Roberto Schwarz : la dialectique négative à la périphérie du capitalisme"

5 Juin – Aux marges d’une tradition
Salle et horaire à confirmer

- Anselm Jappe
"Moishe Postone et la critique de l’économie politique"
- Patrick Vassort
"Kracauer et la société du spectacle"

Mis à jour le 19 mars 2020