SOPHIAPOL - Unité de recherche en sociologie, philosophie et anthropologie politiques

Le Sophiapol (EA 3932) est une unité de recherche pluridisciplinaire composée de sociologues, de philosophes et de socio-anthropologues. En 2019 elle réunit, toutes disciplines confondues : 16 enseignants-chercheurs 38 chercheurs rattachés et 77 doctorants. L’unité de recherche a commencé à se constituer à partir de 2002 en se substituant au Géode (sociologie) et à l'UPRES-A8004 (philosophie). Elle en est à sa troisième reconduction par le ministère et a été notée "A" par l'AERES lors de la dernière expertise.

Le principal thème de recherche du Sophiapol a consisté, sur la période 2007-2012, en un travail autour des théories et des pratiques de reconnaissance dans les sociétés contemporaines. Ce travail visait, d'une part, à tenter de construire un concept de reconnaissance suffisamment riche et précis pour rendre compte des pratiques sociales contemporaines et pour permettre à la philosophie et aux sciences sociales de mener des recherches communes de nature théorique et empirique ; de l’autre, il mettait ce concept au travail dans cinq axes de recherche : reconnaissance et construction de l'identité ; reconnaissance et intégration sociale ; les conflits de reconnaissance ; les problèmes éthiques de la reconnaissance ; les politiques de reconnaissance.

À partir de 2012, ces thèmes ont été collectivement redéfinis en une série d’axes et de sous-axes, qui permettaient de renforcer les collaborations au sein de l’unité de recherche tout en intégrant la richesse des travaux en cours. Quatre axes ont été définis en 2012-2013, un cinquième a été formulé au cours de l’année 2016-17. Le second des quatre axes initiaux a par ailleurs fait l’objet d’une redéfinition fin 2017. Aujourd’hui, ces cinq axes sont les suivants :


Séminaires


Mis à jour le 13 février 2019