Marco Angella

Docteur en philosophie
Contact

Domaines de spécialité

Philosophie politique contemporaine
Philosophie allemande
École de Francfort
Théorie critique
Théorie de la reconnaissance

Axes de recherches actuels

Mes recherches portent actuellement sur les théories de la reconnaissance, le capitalisme, Hegel et la psychanalyse. Du point de vue de la théorie sociale, je travaille à la construction d’une critique fondée sur une notion solide de sujet, compris comme le centre d’interactions multiples, où la dimension corporelle, affective et mimétique joue un rôle primordial.

 
 

Thèse

« Sujet, corps, émancipation. Les limites de l’intersubjectivisme dans la philosophie d’Axel Honneth », sous la direction de Stéphane Haber.

Thèse soutenu le 07/06/2012.

Composition du Jury :
Robin CELIKATES : Examinateur
Jean-Philippe DERANTY : Rapporteur 
Stéphane HABER : Directeur de la thèse
Christian LAZZERI : Président du Jury
Stefano PETRUCCIANI : Rapporteur

Résumé :
La théorie de la reconnaissance d’Axel Honneth constitue un paradigme ambitieux de théorie sociale, qui a réussi à renouveler le modèle élaboré par Horkheimer dans les années trente tout en en renforçant les perspectives critiques. J’ai soutenu cette hypothèse en établissant un lien entre ce renforcement et la récupération de problématiques liées au corps : pour augmenter son potentiel critique, la théorie doit se servir d’un concept fort de sujet, qu'elle ne peut élaborer qu’en se concentrant sur les multiples facettes de sa vie somatique, psychique et affective. Honneth réalise cet objectif dans un contexte qui lui permet de redonner un sens à l’idée de « savoir émancipateur » qu'il tient pour le but qu'une entreprise théorique doit poursuivre. Cependant, sa stratégie est structurellement limitée par le fondement méthodologique de la théorie de la reconnaissance : un intersubjectivisme très marqué et peu souple. C’est pourquoi, dans mon travail je cherche à mettre en évidence les manières dont cette limitation peut être dépassée. Cela demande un changement de paradigme. Je m’oriente dans cette direction en esquissant les lignes principales d’une philosophie du sujet qui intègre l’intersubjectivisme sans renoncer aux multiples interactions extra-intersubjectives (de l’intrapsychique à l’interaction avec le monde non-humain, animé ainsi qu’inanimé), le but étant la radicalisation de la théorie critique, indispensable au sein du contexte économique, politique et social actuel.

 
 

Parcours

2009-2012 Doctorat de philosophie - Université Université Paris Nanterre.
 
2007-2008 Master 2 en Sciences humaines et sociales - Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
Mémoire : « Anerkennung et négativité. Le retour aux sources de la Théorie critique ». Directeur de mémoire : Jean-François Kervégan.
 
2005-2006 DEA - Université de Pise, Faculté de Lettres et de philosophie.
Mémoire : « Expérience et critique de la pensée. Un parcours dans la philosophie de Th. W. Adorno » (« Esperienza del nuovo e critica del pensiero. Un itinerario in Th. W. Adorno »). Directeur de mémoire : Alfredo Ferrarin.
 
2004-2005 Séjour de recherche en Allemagne à la Otto-Friedrich-Universität de Bamberg.
 

Publications

« Corps, Travail, Émancipation. Au de-là de la reconnaissance », actes du Colloque Les lieux du Corps : Politique et Émancipation, in Encyclo, (À paraître en 2013).

« Les limites de la réification chez Axel Honneth », in La réification. Histoire et actualité d'un concept critique, éditions La Dispute, (Ouvrage collectif à paraître en 2013).

« Altérité et réciprocité dans la théorie de la reconnaissance. Ricœur et Honneth : une confrontation », actes du colloque The International Conference Ricœur Studies, Through Crisis and Conflict. Thinking differently with Paul Ricœur. (À paraître en 2013).

« L’individualisation par la socialisation. Quelle place pour la psychanalyse ? Quelques inconséquences dans la théorie de la reconnaissance d'Axel Honneth », in Consecutio temporum, n° 3, octobre 2012.

Communications

« Empathie et attitude morale. Réflexions sur la dimension éthico-morale de la Reconnaissance », Colloque Troisièmes journées de Méta-éthique, Université Catholique de Louvain (UCL), Louvain-la-Neuve, Belgique, 24-25 octobre 2013.
 
« Désaccord, Conflit... Réconciliation ? Les tâches de la Théorie critique », Désaccord/Uneinigkeit/Disagreement, dix-neuvième colloque philosophique international d’Evian, Évian-les-Bains, France, 7-13 juillet 2013.
 
« Corps, Travail, Emancipation. Au de-là de la reconnaissance », Colloque des jeunes chercheurs en études critiques du politique Les lieux du corps : politique et émancipation, 25-26 janvier 2013, Université Paris 8 – Université Diderot-Paris 7.
 
« Altérité et réciprocité dans la théorie de la reconnaissance. Ricœur et Honneth : une confrontation », The International Conference on Ricœur Studies, Through Crisis and Conflict. Thinking differently with Paul Ricœur, 24-27 septembre 2012, Université du Salento, Lecce, Italie.

« Les limites de la réification chez Honneth », Journées d’études Penser la réification. Histoire et actualité d’un concept critique, Université Université Paris Nanterre, 9-10 janvier 2012.

« L’individualisation par la socialisation. Quelle place pour la pychanalyse ? Corps et créativité chez Habermas et Honneth », Séminaire doctoral Pratique des Idées, Université Université Paris Nanterre, 22 juin 2011.
 
« Le non-humain, l’éthique écologiste, la Théorie critique », Séminaire doctoral, centre universitaire Malesherbes, Sophiapol - Faculté d’études Germaniques - Université Paris IV, 26 février 2010.
 

Travail et responsabilités

2012-2013 Travailleur indépendant dans le cadre de l’Equipement d’Excellence (Equipex) D-FIH (Données Financières Historiques) – un projet coordonné par Paris school of Economics, piloté par l’Institut Louis Bachelier et financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) dont le but est la création d’une base de données financières destinée à la recherche en histoire de l’économie et de la finance. Au sein de cette équipe, je suis chargé de la constitution de la base de données, de la tenue et la mise à jour des règles de saisie, ainsi que de l'organisation, de la coordination du travail, de l’encadrement et de la formation des assistants de recherche.

Formation scientifique

1993-1999 Institut Technique « I.T.I.S. » G. Marconi, Pontedera (Pi), Italie. Diplôme d’études secondaires en « Entreprise et télécommunications » (« Perito industriale in elettronica e telecomunicazioni »).

Langues

Italien ; Français ; Allemand ; Anglais.

Mis à jour le 13 décembre 2013